Retour sur les sessions 2014 de Rebondir

De janvier à décembre 2014, 4 sessions de notre action de socialisation, Rebondir, ont été réalisés sur 4 territoires différents de l’UTAS de Vernon afin que celle-ci soit au plus près des participants. Il y a eu tout d’abord Gisors, puis Fleury sur Andelle, Les Andelys et enfin, pour la première fois Vernon. Rebondir a profité à près de 40 personnes qui ont tous participé à au moins un des deux axes proposés : Gestion Personnelle et Ouverture Vers le Monde.

Tous nos participants ont été accueillis soit dans nos locaux (antennes de Gisors, de Fleury sur Andelle, au siège des Andelys) soit dans les locaux de nos partenaires (Centre Social Léopold Sédar Senghor à Vernon).

En promouvant une meilleure connaissance de soi-même et de son environnement, Rebondir a su trouver sa place sur le territoire de l’UTAS de Vernon comme un outil de valorisation et de reprise de confiance en soi, tout en promouvant l’idée de devenir ou redevenir actif et acteur de son projet de vie.

Différents ateliers ludiques axés sur soi-même et/ou sur le monde professionnel ont été mis en place afin que chacun puisse y participer et découvrir ou approfondir ses potentialités.

Axe Gestion Personnelle

En soulignant les bienfaits d’une meilleure connaissance de soi et d’une meilleure estime de soi, les personnes positionnés sur Gestion Personnelle tentent de se regarder de façon plus positive et veulent reprendre confiance en eux.

Pour cela, les ateliers les plus emblématiques de cette année ont été :

« Mon image et moi » assuré par Sophie Carillo de la Osa de l’association ATESA, socio-esthéticienne. Ces ateliers ayant pour thème de rétablir et apprivoiser son image, Sophie a dispensé ses conseils avisés aux participantes et participants sur la présentation vestimentaire au quotidien, comment prendre soin de soi, comment bien choisir ses vêtements selon sa silhouette et les couleurs et comment fabriquer soi-même ses propres cosmétiques.

Lien vers le site : https://fr-fr.facebook.com/pages/ATESA/183161975066531

« Gestion du stress » permet, avec l’intervention d’une psychologue en insertion, de faire le point sur ce qui nous stresse puis essayer de repérer des solutions à mettre en place pour diminuer ce qui est stressant pour chacun des membres du groupe. Après cela, le moment de passer à la pratique arrive. Les participants du groupe ont découvert plusieurs techniques anti-stress : la sophro-relaxation, les techniques de respiration, la méditation, les huiles essentielles, la luminothérapie…

« Gestuelle » : assurée par certaines participantes eux-mêmes. En effet,  c’est un moment de partage d’expériences où les compétences des participants et participantes du groupe sont mises en avant. Bien souvent, il s’agit d’un atelier d’activités manuelles que chacun veut faire découvrir aux autres : couture, tricot, crochet, broderie et théâtre.

Nouveauté pour les deux dernières sessions un metteur en scène professionnel de la compagnie Pans d’Art situé aux Andelys est venu pour faire une initiation à ce domaine artistique sous forme de petits exercices amusants de prise de parole. La bonne humeur et la découverte d’une expérience nouvelle et amusante ont permis de mettre en confiance le groupe dont les membres en sont tous ressortis fiers d’y avoir participé.

Lien vers le site : http://pansdarts.fr/

« Communication » : les participants de toutes les sessions ont pu découvrir une activité alliant potentiel artistique et développement personnel, l’art-thérapie. Emmanuelle Deuff, artiste et art-thérapeute aux Andelys, met en œuvre les conditions pour que chacun tente de dépasser certaines difficultés personnelles par le biais d’un éveil des capacités créatrices. Ainsi, les groupes ont travaillé sur différents supports (peinture, tissus, papier mâché) et selon des thématiques différentes (le corps, l’identité, les émotions, l’image de soi). Chacun a créé sa propre œuvre et en est ressorti en quelque sorte changé. Chaque atelier a fait l’objet de photos des œuvres avec l’accord des participants pour que chacun puisse se souvenir de cette journée où bonne humeur,  enthousiasme et bonne volonté ont été au rendez-vous.

Pour contacter Emmanuelle Deuff, plasticienne et art-thérapeute : 06-03-80-57-95

 

 

« Alimentation » animé par Nadège Lebreton, diététicienne de formation est l’occasion de réapprendre les principes de bases d’une alimentation équilibrée, la manière de faire ses achats, la manière de faire correspondre son budget à  l’alimentation. Après avoir revu les fondements d’un menu équilibré par le biais de petits exercices, l’heure est venue de mettre en pratique ce qui a été revu. Tout le monde se met alors à la cuiine et prépare le menu qui a été décidé ensemble par le groupe la veille avec comme objectif d’établir un menu équilibré et respectant un budget défini par personne.

Tout au long des ateliers, des intervenants (extérieurs ou non à l’association) sont venus nous faire partager et découvrir leurs domaines de compétences : Emmanuelle Deuff, art-thérapeute,  Sophie Carillo de la Osa, socio-esthéticienne, Nicolas Le Bossé, metteur en scène professionnel, Nadège Lebreton, diététicienne de formation, Jacques Gérard, sophro-relaxologue, Carole Albertini, Cécile Langlois et Marion Dubois assistantes sociales de la CARSAT…

 

A travers ce retour en arrière sur l’action de socialisation Rebondir, nous tenions, nous animatrices d’action sociale, Laura Hebras et Sophie Karmouchi à remercier vivement toutes les personnes qui ont collaboré avec nous, intervenants dans l’action, toute l’équipe de Dynamic’Emploi, les référents RSA prescripteurs (Espace Condorcet à Gaillon, Alfa, Contact Service, France Terre d’Asile, le CMS des Andelys et de Fleury, Centre Social Senghor), l’Espace Insertion UTAS de Vernon du Conseil Général et qui ont permis de rendre l’action de socialisation Rebondir possible.

Mais aussi et surtout, tous les participants et les participantes qui y ont adhérés et qui, au fil des sessions de cette année ont su créer une atmosphère conviviale et ont su prendre leur envol. 

 

Un artiste jardinier à Dynamic'Emploi

  

Témoignage de :


Aicha RAYNAL

Chargée de Développement et de Recrutement

Dynamic'Emploi

 

 

          En octobre 2012, l’équipe de Dynamic’Emploi s’est renforcée en accueillant Aïcha RAYNAL au poste de Chargée de développement et de recrutement. Ce recrutement a été possible dans le cadre d'un financement, via le Fond Départemental d’Insertion d'un montant de 12000€, auprès de la DIRECCTE.

Cette création de poste a pour objectif premier de développer l’inscription de Dynamic’Emploi dans le secteur marchand sur un territoire donné : celui de la C.A.S.E. Pour ce faire, Aïcha RAYNAL prospecte auprès des différents artisans, commerçants, entreprises et toutes autres structures susceptibles de rencontrer un besoin de personnel à Louviers, Val de Reuil, Pont de l’Arche, Pont St Pierre…
Le second objectif est de développer les partenariats avec les institutions et les prestataires intervenants auprès des particuliers (mutuelles, comités d’entreprise, structures territoriales, Pôle Emploi…)

          Ce travail de prospection n’aura pas de résultat visible à court terme mais pourra être évalué au fil du temps. Dans cette tâche, Aïcha RAYNAL est confrontée à diverses difficultés. Il existe en effet des accords-cadres passés entre les entreprises et les agences intérims, il faut donc que Dynamic’Emploi se fasse une place. De plus, la conjoncture actuelle reste difficile et cela n’est pas pour favoriser le recrutement.

          « J’effectue un travail diversifié, polyvalent. Je vais vers les structures, les entreprises, c’est être utile pour les demandeurs d’emploi, les conseiller du mieux que je peux et tenter de trouver un poste qui pourrait leur convenir. C’est un secteur d’activité qui m’intéresse beaucoup.
Il y encore quelques mois, je ne connaissais pas ce type de structure. J’étais en reconversion professionnelle et dans le cadre d’une EMT j’ai intégré Dynamic’Emploi. On m’a proposé un poste associant le commercial, mon domaine d’expérience, et le social, secteur que je souhaitais découvrir. J’ai un poste beaucoup plus orienté vers le commercial, mais pouvoir travailler dans une structure d’insertion socioprofessionnelle est complétement différent des postes que j’ai pu occuper jusqu’à présent. Le coté partenarial, l’esprit de solidarité me plait. Le fait de ne pas se poser de question et d’agir tous dans le même sens pour les gens est aujourd’hui ce qui m’anime… »